Armoiries

La fondation 

"E ne fô pa rinvoyi à deman sin kon peü fire voa !" 

Notice sur Champéry 

En 1939, la Diète du Valais accordait à Champéry l'émancipation communale ; comme armoiries cette commune choisit pour le sujet les montagnes qui ferment l'horizon au sud, la Dent de Bonavau, les Dents Blanches de Barmaz, l'arête de Bonavau porte un chamois, symbole de la liberté ; trois sapins représentent les trois communes de la vallée.
Au premier plan est un homme dans l'attitude du semeur, c'est Péry jetant le grain dans le sillon et dont la commune a pris le nom : Champ à Péry-Champ Péry-Champéry- que la tradition dit être le premier colon de notre vallée.
Le trait qu'il se rendait à la messe à Collombey rappelle des difficultés analogues dans plusieurs localités du Valais au temps du second royaume de Bourgogne 888-1032 sous le règne de Berthe, la bonne reine. On raconte que chaque dimanche, on ne sonnait la messe à Collombey, que lorsqu'on voyait apparaître Péry sur son cheval blanc descendant le coteau de Choëx, venant de Champéry par la rive droite de la Vièze.

La bannière communale porte la devise :
De nos aïeux gardons la loyauté ;
Et Dieu protègera nos libertés

Pour vous aider :

Site internet de la Fondation du Patrimoine Champérolain